Conseils du pro

La Préparation du chantier : une étape déterminante

A Bien préparer sa pièce

  1. Protéger votre sol avec une bâche plastique pour éviter les coulures et autres gouttes de peinture.
  2. A l’aide de ruban de masquage, protéger les murs qui ne sont pas à peindre, les contours de fenêtres, de portes, vos plinthes… L’utilisation de ruban de masquage permet d’avoir une finition propre et de faciliter l’application.
  3. Retirer les meubles et objets qui pourraient vous gêner pour l’application.

BBien préparer son support: nettoyage, rebouchage, ponçage

 

reboucher

Sur mur neuf brut, sur mur déjà peint et sur mur à rénover :

  1. Nettoyer le support. Au besoin, effectuer un lessivage (sur mur peint par exemple). Cette étape permettra une meilleure accroche de la peinture par la suite.
  2. Retirer les parties mal adhérentes.
  3. Reboucher les trous et imperfections à l'aide d'un enduit adapté.
  4. Bien attendre que l’enduit soit sec à cœur avant de poncer. Il est normal qu’il y ait un peu de retrait au séchage. Il est parfois nécessaire de repasser une 2ème fois.
  5. Bien poncer pour retrouver une surface lisse.  Dépoussiérer
  6. Nettoyer le support.

 

CBien choisir son matériel

Pour un résultat optimal, il est important de choisir un outil adapté au produit et à la finition recherchée.

Une étude du CEBTP (Centre Expérimental de Recherches et d’Etudes du Bâtiment et des Travaux Publics) a montré qu’un outil adapté augmente le pouvoir couvrant et l’homogénéité de l’application.

Les peintures en phase solvant ont un temps de séchage plus long que les peintures en phase aqueuse. Leurs propriétés étant différentes et il est important de choisir un outil conçu pour appliquer la peinture dans les meilleures conditions.

1Les brosses (pinceaux)

A chaque brosse son utilisation :

Rechampir :

Ronde et à la pointe des poils effilés, cette brosse est souvent utilisée pour « dégager » les angles, c’est-à-dire peindre les angles d’un mur et les arêtes sans déborder sur le mur perpendiculaire. Ne convient pas pour appliquer de larges surfaces.

Pouce :

Brosse ronde, au poil ras, adapté pour couvrir de petites surfaces comme les plinthes, les moulures et autres angles. Taille : de 15 mm à 32 mm.

Plate :

Idéale pour peindre les surfaces planes. Les  « queues de morue » sont notamment utilisées pour vernir, laquer et lisser. Existe en différents modèles pour appliquer de plus grandes surfaces. 

Brosse à radiateur :

Idéale pour peindre les surfaces inaccessibles comme derrière un radiateur par exemple.

Spalter :

Convient exclusivement pour lisser les produits et obtenir une finition tendue. S’utilise aussi pour créer des effets décoratifs.

Différentes qualités de fibres:

Les fibres naturelles

Les soies de porc sont particulièrement adaptées pour appliquer des peintures en phase solvant. En effet, résistance, élasticité et fermeté sont 3 qualités qui leur permettent de bien retenir la peinture pour une application uniforme.

Les fibres synthétiques

Les fibres synthétiques, n’absorbant pas l’eau, sont idéales pour toutes les peintures en phase aqueuse. Mais aujourd’hui, il est possible de trouver des brosses de très bonne qualité en fibre synthétique pour toutes les peintures, en phase aqueuse et en phase solvant.

 

 

Retrouvez facilement vos outils grâce au code couleur différenciant les brosses acryliques et des solvantées

  • Spécial acrylique : couleur bleu

       

  • Spécial solvantée : couleur rouge

     

2Les rouleaux

La longueur des fibres :

En fonction de l’aspect final du rendu souhaité, tendu, légèrement poché ou fortement poché, il est conseillé différentes longueurs de fibres.

  • 4 à 6 mm : pour un rendu lisse et tendu (ex : laques)
  • 9 à 11 mm : pour un rendu finement poché
  • 12 à 13 mm : pour un rendu poché moyen (idéal produit garnissant)
  • 14 à 16 mm : pour un rendu fortement poché (idéal produit épais)

 

A chaque type de fibres son utilisation

Un autre élément de choix pour obtenir le meilleur rendu est le type de fibres. Ces dernières, naturelles ou synthétiques, influenceront également le résultat final.

Les fibres naturelles

  • Mohair : 4 mm. Adapté pour les peintures laques.

 

  • Velours : 4 mm. Adapté pour les peintures laques.

Les fibres synthétiques

  • Polyamide texturé 20 mm. Idéal pour les produits semi-épais à épais comme les produits façades ou toutes les peintures à forte densité, en phase aqueuse ou solvant.
  • Polyamide mèche cardé 12 mm. Convient pour toutes les peintures en phase solvant, à viscosité moyenne (type mat sans tension pour plafond ou impression murale).
  • Polyester tissé (rayé bleu) de 6 à 13 mm. Convient pour toutes les peintures murales en phase aqueuse.
  • Polyester microfibres de 8 à 13 mm. Convient pour les produits liquides (type lasures).
  • Polyester laqueur 5 mm. Convient pour les produits à vocation tendus (type peintures laques).
  • Mousse floquée. Convient pour l'application de peintures d'aspect tendu (type peintures laques).

 

Lorsque votre pièce, vos supports et vos outils sont prêts, vous pouvez alors passer à la mise en peinture en respectant bien les solutions complètes des fabricants:

Impression (sous-couche) + finition.